Quatre ? - Dernier acte

La tétralogie du monstre - Enki Bilal

dimanche 24 juin 2007 , par yann

Et voilà, ici s’achève, la tétralogie du monstre commencée en 1998. Il nous aura fallu patienter, mais ça en valait la peine...

Mot de l’éditeur

La touche finale ! Ultime volume de la tétralogie du monstre, Quatre ? marque avec panache le terme d’une série exceptionelle. Un point final en forme d’apothéose...

“Rendez-vous à Paris”, annoncait le précédent épisode de la saga. Et de fait, c’est bien dans la capitale française que l’on marche sur les traces de Nike. Un Nike transformé, sous influence ; malgré une apparence de liberté, c’est l’emprise warholienne qui s’exerce encore sur le moindre de ses faits et gestes. IL est bien là, juste sous sa peau, conservant les événements sous contrôle. Pendant ce temps, là-haut, très loin en apesanteur, Leyla, devenue astronaute, prend subrepticement la direction du vaisseau qui fonce vers Mars…

Quatre ?

Rappelez-vous les tomes précédents : Le sommeil du monstre nous montre le contexte, la folie des hommes, la violence du monde. 32 décembre porte sur la manière de s’en sortir, d’évoluer dans ce monde à travers trois points de vue. A ce stade on se demande encore comment ça va finir et quel est le but réel. Rendez vous à Paris est clair : tout a été dit. Seules comptent les retrouvailles des trois orphelins. Ce dernier nous laissera un peu sur notre faim, ne faisant pas beaucoup avancer l’histoire. Pourquoi ce tome alors ? Il fallait une coupure, un espoir. Quatre ? Bilal semble nous lancer son doute sur le nombre d’albums de sa série, peut être que quatre ne sera pas la fin proprement dite... Nos 3 héros sont-ils quatre ? ou plus encore ?

une fin ?

Oui mais à quoi ? Les albums précédédents étaient caractérisés par un statisme dans le dessin et dans l’action. Quatre ? n’échappe pas à la règle, et pourtant... ce n’est plus de l’espoir dans ce tome, mais bel et bien de l’optimisme (sur un fond un peu déprimant). Même la sortie du tome est révélatrice : il fallait 3-4 ans pour avoir un tome, en à peine une année, la série est terminée. Et de quelle manière ! Au contraire de rendez vous à Paris, ça va très vite, on a l’impression que tout est résumé dans ce tome, comme si tout ce qui avait été accompli avant ne comptait pas. Ce tome est plutôt un commencement, une nouvelle naissance pour nos héros, qui vont enfin pouvoir vivre.

Verdict ?

Je suis conquis ! Une excellente série, illustrée de main de maître. On se laisse emporter par Bilal dans un univers déprimant mais pourtant fascinant. A travers Warhole et nos héros, on aura vu les extrêmes de l’humanité : l’horreur, l’espoir et le "bien dans sa forme la plus pure". Ce dernier tome dénonce l’extrèmisme par des phrases assassines, notamment dans les cadres. C’est une série autant à lire qu’à contempler, le dessin ne sert pas juste à montrer, il sert le scénario avec brio. Bref une série à posséder pour tous fans de science fiction, et même pour les autres ! Une BD hors du commun et totalement à part de ce qui se fait en ce moment.

  • Dessinateur Bilal
  • Editeur Bilal Casterman
  • Date de parution mars 2007
  • Collection Le Sommeil Du Monstre, numéro 4
  • Nombre de pages 70 pages
  • Format 24 cm x 32 cm
  • Illustration Illustrations couleur
  • ISBN 2203353449

Articles les plus populaires

Rencontre avec Pierre Bordage (3/16)

par TiToc’h, Vero, Popularité : 45%

WAGNER (Roland C.) - La saison de la sorcière

par Vero, Popularité : 45%

BRUST (Steven) - Teckla

par yann, Popularité : 45%

FEIST (Raymond) - Fille de l’empire

par slabbe, Popularité : 45%

GRIMBERT (Pierre) - Le Secret de Ji

par slabbe, Popularité : 45%

Bordage (Pierre) – Le Feu de Dieu

par Philippe Gestin, Popularité : 45%

 
SPIP  —  Contactez l'association.