Fabrice Lebeault

Le Mangeur d’Histoires (éditions Dupuis)

(couleurs : Albertine Ralenti)

dimanche 4 janvier 2009 , par DavB

Après l’inventif Horologium (Delcourt) et le plus sombre Croquemitaine (Dupuis), Fabrice Lebeault revient avec un one-shot brillant et plein d’imagination.

Fortuné Hypocondre a un problème. Il est harcelé depuis plusieurs semaines par un personnage masqué de roman feuilleton à 2 sous, le Corbeau. Ce dernier a franchi la frontière du « Monde des imaginés » pour changer son destin d’encre et de papier : il refuse d’être un jour oublié par ses lecteurs et souhaite être enfin immortalisé comme le véritable Génie du Mal. Avec l’aide de Fortuné, lui-même chroniqueur littéraire épris de justice, le Corbeau va partir en quête de son créateur, le mystérieux Homère Saint-Illiède…

Mêlant habilement le conte poétique et l’intrigue policière, Fabrice Lebeault nous balade entre réel et imaginaire avec une grande maîtrise narrative. De nombreux clins d’œil à Fantômas et aux feuilletons populaires du XIXe siècle, quelques notes d’humour et un trait toujours très élégant, le Mangeur d’Histoires est une véritable pépite.

A noter en fin d’album une quinzaine de pages reprenant le texte originel de l’histoire agrémenté de belles aquarelles de l’auteur.

 
SPIP  —  Contactez l'association.