Georges Panchard - Heptagone

jeudi 12 juillet 2012 , par Philippe Gestin

D’une lecture agréable, le nouveau roman de Georges Panchard n’est pas à la hauteur du précédent.

Paru en 2005, Forteresse de Georges Panchard figure toujours, à mon sens, parmi les tout meilleurs thrillers d’anticipation jamais écrits, une mécanique de précision sidérante et inoubliable. C’est peu dire que l’on attendait avec impatience la deuxième production du Suisse. Autant le dire d’emblée, c’est une petite déception. Heptagone met en scène sept des protagonistes de Forteresse. Les intrigues se déroulent pour l’essentiel en amont du premier livre et permettent de dessiner le passé et les intentions des personnages en même temps que l’arrière-plan géopolitique esquissé dans Forteresse : principalement le basculement des Etats-Unis dans une théocratie, la reconquête de l’Europe phagocytée par les Islamistes. Sept portraits donc, très réussis, mais rien de plus : les sept chapitres fonctionnent de manière autonomes sans autre lien que l’intrigue du premier opus. La lecture en est très plaisante, Panchard donne cette fois plus d’épaisseur à ses créatures, son écriture est d’une belle efficacité. Mais, à l’image du Zoé de Scalzi (même si les intentions des auteurs sont différentes), on a là une sorte d’exercice de style, brillant certes mais qui laisse un sentiment d’inabouti. Alors, si vous n’avez pas encore lu Forteresse, vous savez ce qu’il vous reste à faire...

Articles les plus populaires

RUSSO (Richard Paul) - La Nef des fous

par yann, Popularité : 100%

Georges Panchard - Heptagone

par Philippe Gestin, Popularité : 100%

Rencontre avec Laurent Genefort (6/6)

par Association Pérégrine, Popularité : 100%

Rencontre avec Pierre Bordage (11/16)

par Vero, Popularité : 100%

Rencontre avec Pierre Bordage (8/16)

par DavB, Vero, Popularité : 100%

Rencontre avec Pierre Bordage (5/16)

par Nath, Vero, Popularité : 100%

 
SPIP  —  Contactez l'association.