Les nouvelles gagnantes du concours « Colère... sur un malentendu »

dimanche 19 avril 2015 , par David Soulayrol

Cette année encore, les associations « Pérégrine » et « Plume, Ciella et Cie » ainsi que la médiathèque de Lannion organisaient un concours de nouvelles dont la teneur devait relever du polar, de la science-fiction ou du fantastique. Les détails et le règlement étaient présentés dans cet article.

Nous avons reçu 22 textes, soit exactement le même nombre d’œuvres que pour le concours de l’année précédente. La coïncidence est amusante, mais le jury est tout disposé à lire davantage ; ne vous retenez pas à l’avenir, écrivez !

Les textes proviennent du Trégor bien sûr, du Goëlo, mais aussi du Morbihan, de Nantes et sa région, d’Isère ou de Béziers. Il est toujours aussi sympathique de recevoir des propositions d’aussi loin, merci donc aux sites qui relaient le concours.

La variété, toujours

Avec un thème tel que celui-ci, pensais-je, la forme du polar devait emporter la majorité des propositions. Et pourtant le fantastique, la science-fiction furent employés aussi de belle façon. Ainsi au menu cette année pouvait-on trouver un réparateur de portails de téléportation paranoïaque, le sujet d’une expérience d’isolement qui se transforme en lézard, un voyage onirique dans le temps et dans la baie de Morlaix, un bon choc désabusé des civilisations qui met une escouade militaire face à une peuplade pré-industrielle, une scène de combat épique et surnaturelle dans un monde steampunk...

Dans le genre polar, la forme est restée assez sage, ce qui chagrina certains d’entre nous. Point de rage explosive, de hache s’abattant sur des crânes dans un craquement sec, d’éclaboussures de sang et d’esquilles d’os donc, mais des nouvelles allant de la chronique classique sur la jalousie au typique récit américain, bourbon compris. Le lézard (entier) qui nous tenait à cœur était bien présent, petit et fuyant, coquin et parlant, grand et monstrueux - ou pas, et plusieurs fois sous la forme d’un motif de tatouage.

Le couperet, enfin

Le jury est assez rapidement parvenu à un accord ; de l’ensemble, une poignée de textes ressortait nettement, et le niveau général nous paraissait en-deçà de celui de l’année passée. Mais ce qui aurait pu être une déception se révéla être, au moment de l’ouverture des enveloppes, une agréable surprise ; cinq des participants étaient en effet âgés de 13 à 17 ans. Avoir une telle proportion de participants aussi jeunes est une première je pense, et devrait nous inciter à chercher une façon de récompenser de manière spécifique ces auteurs en herbe, certes pas au niveau de leurs aînés, mais dont les textes ne déméritent pas forcément.

Des nouvelles gagnantes, je ne dirai rien afin de vous laisser la surprise. Les voici ci-dessous dans l’ordre, et ci-contre disponibles au téléchargement.

  1. Le maléfice de la fée saoule, Edwige Louvet-Barreau
  2. Danno, Pierre-Antoine Ksinant Garcia
  3. À Cassandre, François Bridet

Nous remercions ces auteurs, ainsi qu’une poignée d’autres, d’avoir été présents lors de la remise des prix ; discuter avec eux est toujours un plaisir.

Mais vous noterez que sur les trois deux étaient déjà lauréats l’année dernière. Alors affûtez vos crayons ; nous n’avons rien contre eux, mais du sang neuf que diable !

Articles les plus populaires

GRIMBERT (Pierre) - Le Secret de Ji

par slabbe, Popularité : 100%

WILLIS (Connie) - Sans Parler du Chien

par TiToc’h, Popularité : 87%

CAROFF (Martial) - Exoplanète

par Semeilh, Popularité : 84%

Pérégrine, un lancement réussi

par Vero, Popularité : 82%

Thomas Geha - La guerre des chiffonneurs

par Philippe Gestin, Popularité : 56%

Georges Panchard - Heptagone

par Philippe Gestin, Popularité : 54%

 
SPIP  —  Contactez l'association.