BRUST (Steven) - Vlad Taltos

mardi 17 octobre 2006 , par yann

« Steven Brust pourrait bien être le meilleur auteur américain de Fantasy. Alors, qu’attendez-vous ? » Tad Williams

cette série compte actuellement deux tomes traduits en français, le 3e est pour novembre 2006.

  • Jhereg
  • Titre original : Jhereg, 1983
  • Cycle : Vlad Taltos vol. 1
  • Traduction de Guillaume LE PENNEC
  • Illustration de Guillaume SOREL
  • MNEMOS, coll. Icares n° (69), mars 2005
  • 312 pages, catégorie / prix : 20 €,
  • ISBN : 2-915159-36-X

CITATION (4e de couverture)

« Vlad Taltos est assassin dans la cité d’Adrilankha où vivent différentes races organisées en Maisons. Vif d’esprit et agile à l’épée, il pratique occasionnellement la sorcellerie. Il est secondé dans ses missions par Loiosh, son familier, un jhereg fidèle et caustique. Un jour, un grand conseiller de la Maison du Jhereg demande à Vlad de tuer Lord Mellar, Mais ce dernier bénéficie de la protection secrète de la Maison du Dragon. Vlad se retrouve alors au centre d’un conflit qui le dépasse : les Maisons du Jhereg et du Dragon sont des adversaires de toujours. Leurs rancœurs pourraient bien resurgir et se transformer en querelle meurtrière, entraînant la cité d’Adrilankha dans le chaos... « Steven Brust pourrait bien être le meilleur auteur américain de Fantasy. Alors, qu’attendez-vous ? » Tad Williams

Auteur de plus de 20 romans, Steven Brust compte à son palmarès plusieurs best-sellers : les plus fameux sont ceux de la série Vlad Taltos. Inédite en France, elle est devenue aux Etats-Unis une des sagas de fantasy les plus populaires grâce à un savant équilibre entre action et suspense. Des ingrédients gui font de Steven Brust le digne héritier de Fritz Leiber.

Vlad Taltos est un assassin. C’est aussi un humain, dans un monde principalement peuplé de Dragaeran — les humains, ou « Orientaux », vivant au loin, méprisés par les nobles Dragaeran. Ceux-ci sont très grands, vivent très vieux — plusieurs milliers d’années — et se divisent en plusieurs maisons — Dragon, Jhereg, Teckla... — en fonction de caractères reptiliens dont l’origine se situe peut-être en de fort lointaines et obscures manipulations génétiques. » (source : noosfere.org)

Ce roman décrit l’histoire d’un humain : Vlad Taltos. Mais ce n’est pas n’importe qui : il fait partie de la maison du jeregh (son père ayant acheté un titre), et il est assassin de profession. Oui, les assassins sont monnaie courante et tous connus dans ce monde. Mais tant qu’il n’y a pas de preuves de leur crime, et bien c’est qu’ils sont doués ! donc pourquoi les arrêter ?

Vlad se voit confier un travail : assassiner quelqu’un qui a volé une énorme somme d’argent. Mais, comment ? eh oui, c’est que la proie n’est pas facile à trouver et à identifier !

L’intrigue, simple, se résume à cela, mais n’en reste pas moins plaisante ! L’intrigue tient très bien la route et on s’y laisse prendre facilement. Par ailleurs on aura souvent un sourire aux lèvres au fil de la lecture : Vlad possède un familier avec lequel il peut communiquer par la télépathie, c’est un jeregh (et non un Jeregh) nommé Lloiosh et qui possède un humour des plus plaisants :

"- abrège patron... - la ferme Lloiosh !"

De plus il est possible de ressusciter les morts (« Certains couples tombent amoureux puis finissent pas s’entretuer. Nous avons suivi le chemin inverse » p.77)

Le côté "être dans la peau d’un assassin" est vraiment très sympa, les héros sont souvent trop classiques. L’action est rapide et le livre assez court (300 pages), c’est donc un moment vraiment plaisant, mélange de suspens et d’action dans un univers de fantasy. je vous conseille vivement de lire cette série, vous ne le regretterez pas ! (de plus cela change des éternels heroic fantasy avec des batailles gigantesques)

le deuxième tome s’intitule Yendi

  • Steven BRUST
  • Yendi
  • Titre original : Yendi, 1984
  • Cycle : Vlad Taltos
  • Traduction de Guillaume LE PENNEC
  • Illustration de Guillaume SOREL
  • MNEMOS, coll. Icares n° (82), janvier 2006
  • 256 pages, catégorie / prix : 18 €,
  • ISBN : 2-915159-60-2

CITATION (4e de couverture)

« Vlad Taltos est assassin dans la cité d’Adrilankha où il vit en tant que membre de la Maison du Jhereg. Il contrôle depuis six mois les tavernes, salles de jeux, petits commerces d’une partie de la cité. Les affaires marchent bien jusqu’au jour où Laris, un Jhereg rival, décide d’investir le territoire de Vlad... Ce dernier peut compter sur le soutien de ses amis : le seigneur Dragon Morrolan, maître de la Citadelle Noire, Aliera e’Kieron, sa cousine de prestigieuse lignée, ou la grande Sethra Lavode... Rapidement, le conflit se transforme en guerre des gangs et s’emballe au point que l’impératrice elle-même s’en mêle. Mais durant la trêve imposée par l’Empire, Vlad tombe dans une embuscade et meurt sous les coups d’un mystérieux duo d’assassins...

« Lloiosh, puisque ton travail consiste à avoir des impressions, je pense que je vais te suivre sur ce coup-là. Mais si tu t’es trompé et qu’ils me tuent, je serai très très déçu. »

Auteur de plus de vingt romans, Steven Brust est né en 1955 et vit à Las Vegas, La série VLAD TALTOS (à laquelle appartiennent Jhereg et Yendi est devenue aux États-Unis une des sagas de fantasy les plus populaires. Une fantasy de cape et d’épée pleine d’humour et de suspense. « Là où il y a un Yendi, il y a complot. Un complot sournois. Complexe, confondant, exactement le genre de chose auquel nous avons à faire en ce moment. » (p.215) Vlad Taltos est un « oriental ». Entendez par là un « humain », un être plutôt méprisable dans un monde dominé par les « Dragaeran ». Il est aussi l’assassin découvert dans l’épatant Jhereg, évoluant dans un monde de fantasy plutôt original. Chronologiquement, Yendi se déroule avant Jhereg : on y assiste notamment à un épisode évoqué dans ce dernier roman, la rencontre fatale de Vlad avec sa femme — qui le tue... avant de l’épouser ! L’histoire commence par une guerre des gangs, Vlad cherchant à conserver son monopole sur les tripots et bordels des quartiers qu’il dirige. Un scénario classique dans le domaine du polar mais peu exploité en fantasy. Progressivement, l’histoire se révèlera plus complexe, et Vlad devra mener l’enquête pour en débrouiller les fils.

A nouveau, Steven Brust mêle avec bonheur polar et fantasy, apportant à l’intrigue policière une saveur particulière grâce à l’ajout de nouvelles règles, celles de la magie et celles des complexes conventions sociales des différentes « Maisons » des Dragaeran. Même si on pourra juger au final cette histoire un peu tirée par les cheveux — le complot « sournois et confondant » s’avérant tout de même bien inutilement tordu — , une bonne dose d’humour et de gouaille permettent de lire avec grand plaisir cette aventure trépidante et enjouée. (source : noosfere.org) »

Encore une fois courez dessus, les tomes sont indépendants, vous pouvez donc n’en lire qu’un. Le deuxième est encore plus court (250 pages) et pourtant il s’en passe des choses en si peu de pages ! alors foncez essayer et amusez vous ;)

 
SPIP  —  Contactez l'association.