BETANCOURT (John Grégory) - les neuf princes du chaos

prélude aux neuf princes d’Ambre

dimanche 5 novembre 2006 , par yann

"Neuf princes du Chaos, les uns des autres éloignés ; Six princesses du Chaos, où sont-elles allées errer ?"

Neuf princes du chaos, Prélude aux neuf princes d’Ambre, par un autre auteur...

CITATION(4e de couverture)

« "Neuf princes du Chaos, les uns des autres éloignés ; Six princesses du Chaos, où sont-elles allées errer ?"

Lieutenant de l’armée du roi Elnar, souverain d’un pays en guerre contre des créatures inhumaines, le jeune Obere est sauvé in-extremis d’un guet apens par l’intervention de son oncle Dworkin, qui avait disparu depuis de nombreuses années et que tous croyaient mort. Ce dernier emmène Obere jusqu’au royaume de Juniper, au terme d’un périple magique à travers de multiples mondes. Là, le jeune guerrier va découvrir sa véritable identité : il se nomme Oberon, il est le fils d’un seigneur du Chaos, peut-être est-il capable de voyager parmi les Ombres, entre les dimensions..."  »

mon avis Ce livre a pour but d’approfondir l’univers d’Ambre (cf chronique sur les princes d’Ambre) et non de refaire l’histoire.

J’ai été très déçu pour ma part : certes la narration est fluide et on sent que l’auteur cherche à imiter le style de Zelazny, mais selon moi c’est le plus grand tort de ce roman : le livre n’a pas vraiment d’âme, on ne ressent rien au fil de la lecture.

D’autre part, il essaie de reprendre les mêmes procédés. Si vous vous souvenez, le récit des princes d’Ambre commençait par l’amnésie du héros, Corwin, et bien là, John Betancourt fait de même (ou presque). Au départ, Oberon ne connaît pas son identité, il va donc devoir pénétrer l’univers de sa famille avec tact : il ne dit pas qu’il ne sait rien pour récupérer le maximum d’informations (Corwin faisait exactement de même pour retrouver sa mémoire).

De plus, il va jusqu’à imiter le style de phrase : très courtes mais très actives. Cependant il ne parvient pas à nous entraîner dans son univers que je qualifierai d’artificiel, par opposition à celui de Zelazny qui donnait plus l’impression d’échapper à tout contrôle.

Par ailleurs, le livre retire peut être un certain mystère à l’univers : le passé des héros était tellement long qu’il laissait imaginer quantité phénoménale de choses. Ici, Betancourt veut nous imposer sa propre interprétation. Il aurait été plus logique de continuer sur le futur, avec de nouveaux héros.

Cependant, ce n’est pas non plus tout noir, l’histoire est plaisante et laisse place à une certaine intrigue. Je ne sais pas si je lirai les 2 autres tomes mais j’ai quand même apprécié ce roman, bien qu’il ne fasse pas partie de (mon) Ambre. Si vous aimez les livres assez simples et pas prise de tête essayez le, les autres vous pouvez fort bien vous en abstenir et inventer votre propre Ambre

1 Message

  • John Grégory Betancourt - les neuf princes du chaos 5 novembre 2006 09:45, par Vero

    Même si mon analyse est beaucoup moins poussée, je partage ton sentiment : une lecture agréable, mais en même temps, pas assez d’originalité par rapport au cycle original dans l’introduction du héros (catapulté dans le saint des saints avec des pouvoirs dont il n’avait pas conscience auparavant et poursuivi au nom de ce qu’il est mais qu’il ignore lui-même : c’est sûr que ça a un air de déjà vu...). En ce qui me concerne d’ailleurs, pas le moindre intérêt pour ce qu’il traverse, ni pour ce qui peut lui arriver. Ceci étant, Bétancourt ne peut pas partir sur une suite de l’histoire, en tous cas pas sans passer outre la volonté de Zelazny, qui a souhaité que l’histoire se termine avec lui. Elle se poursuit un peu au-delà du 10è tome, puisque 5 nouvelles ont été publiées dans les Amberzine US. Il y a aussi des infos à glaner chez Erick Wujcik qui a publié Chevalier d’Ombre...

    Voir en ligne : Au passage traduction d’une des nouvelles de Zelazny

Articles les plus populaires

BRUST (Steven) - Teckla

par yann, Popularité : 100%

La Loi du plus beau de Christophe Lambert.

par slabbe, Popularité : 100%

Danielle Martinigole un écrivain de tempérament

par slabbe, Popularité : 100%

MAC LEOD (Ian R.) - Les Iles du soleil

par slabbe, Popularité : 25%

McAuley (Paul) – Cowboy Angels

par Philippe Gestin, Popularité : 25%

Rencontre avec Pierre Bordage (3/16)

par TiToc’h, Vero, Popularité : 25%

 
SPIP  —  Contactez l'association.