Transcript

Rencontre avec Pierre Bordage (15/16)

Octobre 2005 à Lannion

samedi 14 juillet 2007 , par Nath, Vero

Peut-être que certains personnages ou certains mondes qu’on traverse déclenchent une envie d’un auteur ou d’un lecteur éventuellement d’en savoir plus sur ce monde ou sur ce personnage-là, et je trouve ça très bien.

Nath : Vous parliez d’Orson Scott Card tout à l’heure, qui a repris un de ses personnages, Bean, pour le développer dans le même contexte que dans La Stratégie Ender. Je me demandais si vous n’aviez pas été tenté ou si vous seriez tenté de reprendre un de vos personnages secondaires.

Pierre Bordage : Secondaire dans un livre, et principal dans un autre ?

Nath : Voilà. Je pensais par exemple au chevalier absourate Long Shu Pae, que j’affectionnais particulièrement.

Pierre Bordage : Ah tout le monde m’en a voulu à mort de l’avoir fait tuer rapidement, mais c’est un vieux principe ça : si on tue quelqu’un de gentil assez rapidement dans un roman, le lecteur est très attentif à tout le monde d’un seul coup, parce qu’il sait que ça peut tomber sur tout le monde ! Il n’y a pas que les méchants qui peuvent mourir… Enfin, non, cela ne m’est jamais venu à l’idée, et je ne sais pas si j’en ai l’envie. Un jeune auteur m’a dit : « Moi j’aimerais bien travailler sur certains personnages ou certains univers des Guerriers du Silence ». J’ai dit : « Vas-y, pas de problème : tu vois avec l’éditeur pour les droits, et tu fonces si ça t’amuse. Peut-être que certains personnages ou certains mondes qu’on traverse déclenchent une envie d’un auteur ou d’un lecteur éventuellement d’en savoir plus sur ce monde ou sur ce personnage-là, et je trouve ça très bien. Mais pas pour ce qui me concerne. S’il n’est pas venu, c’est qu’il n’était pas important à ce moment-là dans le livre. Panel de lecteurs de SF Bien que Long Shu Pae soit très important dans le livre, je pense que sa mort apporte finalement un éclairage très particulier au livre. Si quelqu’un veut travailler dessus, voire faire la vie du jeune Long Shu Pae dans ses missions pour le monastère absourate, il n’y a pas de problème. Il peut foncer. Les livres ne m’appartiennent plus à un moment, ils sont dans le domaine public. Enfin, ne m’appartiennent plus, attention : il y a quand même des droits ! Je parle sur le plan moral, quoi, et je suis tout à fait favorable à ce que des auteurs prennent cet univers-là, s’en emparent. Pour la BD tout à l’heure c’était la même chose, j’étais content que quelqu’un s’en empare, et en fasse quelque chose de différent, à son idée, à son image. Mais non, pour moi un livre, quand il est clos, il est vraiment clos. Donc je n’ai pas tendance à revenir dessus.

Articles les plus populaires

Rencontre avec Pierre Bordage (4/16)

par Nath, Vero, Popularité : 80%

Rencontre avec Pierre Bordage (7/16)

par TiToc’h, Vero, Popularité : 80%

KLEIN (Gérard) - Les tueurs de temps

par TiToc’h, Popularité : 80%

Rencontre avec Pierre Bordage (9/16)

par Nath, Vero, Popularité : 80%

Rencontre avec Alain Damasio (4/13)

par Nath, Popularité : 80%

Rencontre avec Pierre Bordage (10/16)

par Nath, Vero, Popularité : 80%

 
SPIP  —  Contactez l'association.