Vero

Articles de cet auteur (56)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (11/16)

Octobre 2005 à Lannion

10 juin 2007, par Vero

Pérégrine : Vous avez dit tout à l’heure, que certains romans avaient été douloureux à écrire. Lesquels ? Pierre Bordage : Le pire c’était les griots célestes. Pourquoi ? Parce que le principe même du roman est piégé. Parce que ce que je voulais faire dans les griots célestes, c’était un livre sur le détachement. Et du coup, je ne pouvais m’accrocher à rien, tout se détachait en permanence… Comme par ailleurs, cette époque-là était pour moi marquée du signe du deuil et de la maladie, ce que j’écrivais (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (6/16)

Octobre 2005 à Lannion

23 mars 2007, par TiToc’h, Vero

Je trouve que les religions, et on le voit encore de nos jours, sont utilisées comme des instruments d’oppression, et de domination. Pérégrine : Très présents dans votre œuvre, la spiritualité et le religieux sont-ils un ressort dramatique ou l’expression d’une inquiétude réelle de votre part ? Pierre Bordage : Les deux. J’ai un rapport particulier avec la religion parce que je suis Vendéen. Ca veut dire que j’ai fait le petit séminaire, 4 ans, comme un garçon vendéen sur deux. Attention,, je n’ai pas (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (15/16)

Octobre 2005 à Lannion

14 juillet 2007, par Nath, Vero

Peut-être que certains personnages ou certains mondes qu’on traverse déclenchent une envie d’un auteur ou d’un lecteur éventuellement d’en savoir plus sur ce monde ou sur ce personnage-là, et je trouve ça très bien. Nath : Vous parliez d’Orson Scott Card tout à l’heure, qui a repris un de ses personnages, Bean, pour le développer dans le même contexte que dans La Stratégie Ender. Je me demandais si vous n’aviez pas été tenté ou si vous seriez tenté de reprendre un de vos personnages secondaires. Pierre (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (2/16)

Octobre 2005

14 février 2007, par Philippe Gestin, Vero

Pérégrine : Vous avez publié une trentaine de romans, et un seul recueil de nouvelles ; or nous vous trouvons plutôt doué pour les nouvelles ; pourquoi n’en écrivez-vous pas davantage ? Pierre Bordage : J’ai été très longtemps mal à l’aise avec les nouvelles : quand j’en commençais une, elle se terminait au bout de 300 pages. Je me disais… Voilà, ça m’a échappé… Donc, je ne suis pas naturellement un auteur de nouvelles, parce que j’ai besoin d’espace ou de temps pour poser mon univers. On m’a beaucoup appelé en (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (16/16)

Octobre 2005 à Lannion

1er août 2007, par Association Pérégrine, Nath, Vero

C’est cela qui est formidable avec l’écriture, c’est la descente dans la mine de soi-même. Dedans on va piocher des trucs qu’on ne pouvait même pas soupçonner. C’est pour cete raison que j’aime bien partir avec l’écriture, parce que l’écriture est vraiment un fil d’Ariane dans un labyrinthe, dans son propre labyrinthe. J’emploie souvent l’image du fond du fleuve : il y a le fleuve, on plonge dedans, et au fond il y a des pépites ; et on peut les ramasser, les remonter, et les donner aux gens éventuellement. (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (14/16)

Octobre 2005 à Lannion

1er juillet 2007, par TiToc’h, Vero

Les auteurs de SF se sont déjà postés en sentinelles de notre présent il y a déjà plusieurs décennies. Il y a déjà presque un siècle qu’ils ont posé les questions. Et si maintenant on réfléchit sur la génétique, on va faire référence à Huxley. Si on s’interroge sur big brother, on va faire référence à Orwell. Et on fait toujours référence à Orwell. C’est le rôle des auteurs de science-fiction que de poser ces jalons des réflexions futures. Public : Dans vos livres, vous parlez du futur, mais est-ce que le futur (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (13/16)

Octobre 2005 à Lannion

24 juin 2007, par TiToc’h, Vero

A mon avis, l’imaginaire a deux fonctions : l’émerveillement - c’est-à-dire simplement proposer une balade, un beau voyage à quelqu’un, plus loin et moins cher que les vrais, - et la réflexion. Il y a toujours un peu de réflexion dans l’émerveillement, et toujours un peu d’émerveillement dans la réflexion, ce qui fait qu’on a toujours l’un et l’autre. Public : Dans vos romans, voulez-vous toujours faire réfléchir sur un sujet ? Pierre Bordage : Je ne sais pas. Comme je le disais tout à l’heure, à mon (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Prochaine rencontre : Catherine Dufour

3 février 2008, par Vero

Après Pierre Bordage, Alain Damasio, Gérard Klein et Andreas Eschbach, l’association Pérégrine vous invite enfin à rencontrer une grande plume féminine de la littérature fantastique : Catherine Dufour. Elle est l’auteur remarquée de nombreuses nouvelles et d’une trilogie de fantasy digne de Terry Pratchett. Son roman d’anticipation "Le Goût de l’immortalité" a été récompensé par une multitude de prix littéraires, dont le prestigieux Grand Prix de l’Imaginaire 2007. Rendez-vous le vendredi 28 mars prochain (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (12/16)

Octobre 2005 à Lannion

17 juin 2007, par Vero

Public : Est-ce que vous vous inspirez de personnes ou de faits réels ? D’où vient votre inspiration en fait ? Pierre Bordage : Ha. Il y a un bon magasin à Nantes, il s’appelle inspiration & co, et j’ai un crédit. En fait, je pense qu’on est forcément inspiré de la réalité d’une manière ou d’une autre, parce que – attention cliché – les auteurs sont comme des éponges qui ressortent sous forme d’écriture. Tout, tout est inspiration finalement. Les gens qu’on rencontre, les gens avec qui on vit, les (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Pierre Bordage (8/16)

Octobre 2005 à Lannion

30 avril 2007, par DavB, Vero

Finalement les auteurs de SF, que font-ils ? Ils racontent l’histoire du futur, ce sont des archéologues du futur. Pérégrine : A propos de l’Enjômineur, dont le 2è tome sort la semaine prochaine, l’histoire de ce livre se passe pendant la guerre de Vendée. Avez vous ressenti le besoin d’écrire un roman historique, sur vos racines, ou aviez-vous prévu dès le départ, d’y introduire de la fantasy, du fantastique ? Pierre Bordage : Oui. Je savais dès le départ que j’introduirais de la fantasy ou du (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50


Envoyer un message

Articles les plus populaires

RUSSO (Richard Paul) - La Nef des fous

par yann, Popularité : 100%

Georges Panchard - Heptagone

par Philippe Gestin, Popularité : 100%

Rencontre avec Laurent Genefort (6/6)

par Association Pérégrine, Popularité : 100%

Rencontre avec Pierre Bordage (11/16)

par Vero, Popularité : 100%

Rencontre avec Pierre Bordage (8/16)

par DavB, Vero, Popularité : 100%

Rencontre avec Pierre Bordage (5/16)

par Nath, Vero, Popularité : 100%

 
SPIP  —  Contactez l'association.