Accueil du site > Mots-clés > Séries

Suite

Qualifie un article qui appartient à une série et fait au moins suite à un article précédent dans cette série.

Mots-clés dans le même groupe

Autres groupes de mots-clés

Articles de cette rubrique (32)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (10/13)

Mai 2006 à Lannion

5 mars 2008, par myrdhynn

Pourquoi ce début chaotique avec ces ponctuations, c’est pour dire : voilà le vent était premier. Le vent c’est la page blanche, on ne voit pas où c’est ; arrivent les signes de pontuations qui commencent à rythmer le vent : salve, turbule, ralentissement et après arrivent les mots c’est à dire la matière. Le vent ralentit quand il y a de la matière. C’était une sorte de cosmogonie par le vent. Public : Et c’est pour ça que le livre commence avec des ponctuations ? A. Damasio : Pourquoi ce début (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (11/13)

Mai 2006 à Lannion

29 juillet 2008, par myrdhynn

J’adore cette parole de Nietzsche où il dit : "un penseur c’est quelqu’un qui envoie une flèche et puis la flèche tombe n’importe où, et puis il y a toujours un autre penseur qui va récupèrer la flèche et qui va la réexpédier ailleurs". Public : Pour en revenir à la musique, le livre est accompagné d’un CD. Comment ce projet s’est-il développé ? A. Damasio : C’est une rencontre, comme souvent. C’est fabuleux. J’avais un ami que je voyais assez rarement et puis je le rencontre, je voulais le voir pour des (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (12/13)

Mai 2006 à Lannion

7 novembre 2008, par Philippe Gestin

Beaucoup de gens me demandent : mais vous vous identifiez à qui en particulier ? Moi, déjà, je suis « dans » tout le monde. Je m’identifie vraiment à tous. Si un personnage, je n’arrive pas à me mettre dedans, je préfère ne pas l’écrire. Public : A propos d’autres adaptations, est-ce qu’il est prévu une adaptation en bande dessinée ? Damasio : Oui, moi je le verrais bien en film d’animation. On a un contact avec une boîte qui travaille avec Canal Plus mais le ciné, c’est toujours très long. J’ai une (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (13/13)

Mai 2006 à Lannion

23 novembre 2008, par Association Pérégrine, Philippe Gestin

Quand les gens me disent : « J’ai plein d’images fabuleuses… » tant mieux pour eux, mais moi je n’en ai pas. Public : Pour les couleurs, je pense que cela ne se voit pas, cela se construit. Damasio : Oui, oui, tout à fait. C’est parce que c’est un sens visuel beaucoup plus physique que la géométrie, que de voir une forme. Je suis d’accord, pour moi, c’est plus immédiat. Devant un tableau, je suis touché par les couleurs. Je ne suis pas trop touché par les formes. En fait, je ne sais pas voir. Cela (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (2/13)

Mai 2006 à Lannion

16 août 2007, par Nath

Il y a donc un vrai choix à faire : soit je me décide à faire trois livres par an, et je vous promets que je ferai des livres beaucoup moins bons, soit je continue à essayer de maintenir un certain niveau d’exigence, et j’écris un livre tous les trois ans Pérégrine : Aujourd’hui, après le succès de La Horde du Contrevent, êtes-vous en mesure de vivre de votre plume et de vous consacrer complètement à l’écriture ? Damasio : Non, non pas du tout. Même si la Horde a effectivement très bien marché pour un (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (3/13)

Mai 2006 à Lannion

23 septembre 2007, par Nath

En SF... on prend une idée, qui est complètement absurde au départ, ou invraisemblable, puis on la transforme et on l’inscrit dans le réel. On fait évoluer les personnages dans ce réel. Et tout à coup il se crée ce qu’il appelle un "sense of wonder", un sens du merveilleux, une émotion extrêmement particulière Pérégrine : Vous faites beaucoup référence, on l’a entendu, et dans vos romans également, aux philosophes Nietzsche, Deleuze et Foucault. Dans quelle mesure la philosophie est-elle pour vous une source (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (4/13)

Mai 2006 à Lannion

30 septembre 2007, par Nath

Quand on écrit, on ne sait pas [...] On sent qu’on a envie de faire quelque chose, mais on ne sait pas pourquoi, et après, avec le recul, on peut voir. Pérégrine : Le mouvement anarchiste de la Zone du Dehors s’appelle la Volte et votre deuxième roman est publié aux éditions La Volte. Pouvez-vous nous expliquer le lien entre les deux ? Damasio : Cà, j’aime bien, c’est facile. Pourquoi La Volte ? Parce que Matthias, l’éditeur de la Horde du Contrevent, a créé la maison d’édition pour éditer la Horde, ce (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (5/13)

Mai 2006 à Lannion

7 octobre 2007, par Nath

D’un point de vue littérature de genre, c’est vrai que la SF est peu développée, c’est vrai que la SF est assez isolée. Vous n’allez pas la voir dans les grands médias en France, mais malgré tout elle imprègne énormément de choses, de comportements, de rapports à la technologie etc. C’est un peu comme l’écologie : c’est une influence diffuse, qui est partout présente Pérégrine : Le personnage de Zorlk dans la Zone du Dehors -c’est difficile à prononcer, Zorlk- ce personnage est-il une personnification des (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (6/13)

Mai 2006 à Lannion

1er novembre 2007, par Nath, TiToc’h

Je faisais des essais. Je me positionnais, je me mettais à l’abri, en contrevent, puis je ressortais, je ramenais des sensations, je regardais ce qui flottait et c’est là que j’ai appris plein de choses, sur la façon de se positionner face au vent, de sentir comment le bas du pantalon claque et puis vous tire les tibias, comment çà claque aux manches, les sensations que vous avez, comment il faut vous placer etc. Pérégrine : Je vais aborder maintenant un thème tout à fait différent. Nous avons cru (...)

> Vie de l’association > Rencontres

Rencontre avec Alain Damasio (7/13)

Mai 2006 à Lannion

2 décembre 2007, par TiToc’h

J’ai une spécificité en SF, c’est que je me considère comme un styliste. Le style est fondamental, le style n’est pas seulement un plus esthétique et n’est pas simplement là pour fluidifier l’histoire. Donc je le travaille énormément. Daniel (Pérégrine) : Dans la Horde vous avez inventé une notation musicale. D’où vous est venue cette idée ? Damasio : Il y a deux choses. Il y a les signes et il y a la notation musicale. Daniel (Pérégrine) : La notation musicale sur les vents. Damasio : C’est long à (...)

0 | 10 | 20 | 30

 
SPIP  —  Contactez l'association.